dimanche, novembre 11, 2007

La fille du général

La fille du général

Le 15 janvier 2006, Michelle Bachelet était élue à la présidence du Chili. La documentariste chilienne Maria Elena Wood signe un portrait tout en finesse de la socialiste.

Le 11 septembre 1973, les putschistes dirigés par Pinochet renversent le président chilien Salvador Allende. Fidèle au chef légitime de l'État, le général d'aviation Alberto Bachelet meurt des tortures qu'il a subies. Sa fille milite alors dans un groupe d'étudiants de gauche. Elle doit s'exiler. Elle s'installe en RDA où elle termine ses études de médecine. Après avoir travaillé plusieurs années à l'hôpital de Babelsberg, elle regagne le Chili et entre au parti socialiste. Elle devient ministre de la Santé. Mais lorsqu'elle est nommée, en 2002, ministre de la Défense, d'aucuns crient à la provocation : comment peut-elle se retrouver à la tête d'une armée qui est responsable de la mort de son père ? Toute son action ne serait-elle pas motivée par un esprit de vengeance ? Très vite, cette femme hors du commun prouvera qu'elle sait faire la part des choses entre son deuil familial et son engagement en faveur d'un avenir meilleur pour son pays. À la vengeance, elle préfère la justice et le travail de réconciliation. La documentariste chilienne Maria Elena Wood a suivi Michelle Bachelet tout au long de sa campagne électorale, jusqu'à sa victoire et à son entrée au palais de la Moneda. Elle propose ainsi un portrait tout en finesse de la nouvelle présidente chilienne, dont la vie personnelle et la trajectoire sont étroitement liées à l'histoire nationale.

(Chili, Espagne, 2006, 54mn)
ARTE
Réalisateur: Maria Elena Wood