vendredi, juillet 03, 2009

Un coup d’Etat qui ne veut pas dire son nom

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

Pouvoir Citoyen. Photo Associated Press
La destitution manu militari du président Zelaya, le 28 juin, a suscité un vif émoi dans la communauté internationale. Elle a surtout réveillé de bien mauvais souvenirs dans la région.