mardi, mai 26, 2020

ANNIVERSAIRE DE LA MORT DE MANUEL RODRÍGUEZ ERDOÍZA

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

PORTRAIT DE MANUEL RODRÍGUEZ ERDOÍZA
AUTEUR NARCISSE-EDMOND-JOSEPH DESMADRYL
(LILLE, 25–11–1801 - 1881), GRAVEUR

1818  - 26 MAI - 2020
ANNIVERSAIRE DE LA MORT
DE 
MANUEL RODRÍGUEZ ERDOÍZA
[ Pour écouter, cliquer sur la flèche ]

« TONADAS DE MANUEL RODRIGUEZ » 
VOIX SILVIA INFANTAS ET LOS BAQUEANOS
 AVEC L'ORCHESTRE DE VICENTE BIANCHI
TEXTE PABLO NERUDA ET MUSIQUES VICENTE BIANCHI
MANUEL RODRÍGUEZ
PORTRAIT  A. CARVALLLO O.
Manuel Javier Rodríguez Erdoíza, né le 27 février 1785 à Santiago du Chili, meurt le 26 mai 1818 à Til Til, commune située au nord de la région métropolitaine de Santiago. Manuel Rodríguez  fut un avocat, homme politique, guérillero et militaire chilien. Personnage mythique de l'indépendance, il est considéré comme l'un des « pères de la patrie » et fondateurs du Chili moderne. 


[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ] 

[ Pour écouter, cliquer sur la flèche ]

« EL CAUTIVO DE TIL TIL »  VOIX SILVIA URBINA.
PAROLES ET MUSIQUES PATRICIO MANNS.


[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

samedi, mai 23, 2020

AU CHILI, LE CORONAVIRUS PROGRESSE ET ALIMENTE LA COLÈRE SOCIALE

 [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ] 
AU CHILI, LE CORONAVIRUS PROGRESSE
ET ALIMENTE LA COLÈRE SOCIALE
Des manifestations ont éclaté dans les banlieues pauvres de Santiago pour dénoncer l’insuffisance des aides de l’État face aux difficultés économiques.
6Temps de Lecture 3 Min

LE GOUVERNEMENT DISTRIBUE DES
 COLIS DE VIVRE AU MOMENT DE
L’ÉPIDÉMIE DE CORONAVIRUS, À
SANTIAGO DU CHILI, LE 22 MAI 2020
PHOTO  IVAN ALVARADO / REUTERS
Sur la plaza Italia, épicentre de la contestation qui a éclaté fin octobre 2019 à Santiago pour réclamer une société moins inégalitaire, les messages lumineux projetés par un groupe d’artistes militants sur la façade des immeubles ne parlent plus de « dignité », mais désormais de « faim », en référence à la situation que traversent les quartiers pauvres de la ville en raison du coronavirus. 
« Grâce aux données collectées par les chercheurs de l'université américaine Johns-Hopkins, qui recensent les cas et les décès confirmés, il est possible de suivre jour après jour l’évolution de l’épidémie au Chili. »
[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ] 
DESSIN LO COLE
SUR LE MÊME SUJET :

vendredi, mai 22, 2020

TREMBLEMENT DE TERRE DE 1960 AU CHILI

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]
PHOTO PIERRE ST. AMAND
Vue aérienne du  navire Carlos Haverbeck dans le port de Corral après le tsunami. Le navire avait été arrimé par deux ancres avant que les vagues ne la frappent et la balaient hors de contrôle dans toute la zone portuaire. Elle s'est rapprochée dangereusement du rivage et d'autres navires, avant de finalement s'échouer et couler. Valdivia a subi des dommages catastrophiques en raison de sa proximité avec l'épicentre du séisme massif. Un affaissement tectonique régional dde 1,52 à 2,13 mètres s'est produit. Les inondations ont causé d'importantes pertes de terres agricoles. Les mouvements horizontaux du sol, et non l'affaissement, ont causé les principaux dommages aux structures éloignées des rivages et des canaux fluviaux. Les anciennes structures de maçonnerie ont été durement touchées par le tremblement de terre. Cependant, de nombreux bâtiments à ossature de bois ont bien fonctionné.(NOAA)
« SUNAMI ANIMATION: VALDIVIA, CHILI,
1960(Globe terrestre rotatif )»
[Cliquez sur la flèche pour visionner la vidéo] 
    Ouest France avec l'AFP
    PHOTO  PIERRE ST. AMAND
    Le 22 mai 1960, un tremblement de terre d’une magnitude de 9,5 (le plus puissant jamais enregistré) se produit à Valdivia, dans le sud du Chili.
    Les structures ont été détruites par une vague de 10 mètres. Certaines maisons et structures ont été balayées contre les flancs des collines. D'autres ont été emportés en mer. Valdivia a subi des dommages catastrophiques en raison de sa proximité avec l'épicentre du séisme massif. Un affaissement tectonique régional de 1,52 à 2,13 mètres s'est produit. Les inondations ont causé d'importantes pertes de terres agricoles. Les mouvements horizontaux du sol, et non l'affaissement, ont causé les principaux dommages aux structures loin des rivages et des canaux fluviaux. Les anciennes structures de maçonnerie ont été durement touchées par le tremblement de terre. Cependant, de nombreux bâtiments à ossature de bois ont bien fonctionné. (NOAA)
    Il est accompagné d’un tsunami ressenti à travers tout le Pacifique. Plus de 5 700 personnes trouvent la mort au Chili, 61 à Hawaï, 142 au Japon. Selon des survivants au Japon, les vagues du tsunami atteignaient une hauteur pouvant aller jusqu’à cinq mètres.
    [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]
    OBSERVATIONS DE LA HAUTEUR DE L'EAU ET TEMPS
    DE PARCOURS CALCULÉS DU TSUNAMI EN HEURES
    POUR LE TSUNAMI DU 22 MAI 1960 AU CHILI
    IMAGE NOAA
    SUR LE MÊME SUJET :

    CHILI : « NOUS CONTINUERONS À MANIFESTER »

    [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

    CHILI : « NOUS CONTINUERONS À MANIFESTER »
    « CHILI : NOUS CONTINUERONS À MANIFESTER»
    [Cliquez sur la flèche pour visionner la vidéo] 

    Le 18 mai, des émeutes de la faim ont explosé dans la banlieue de la capitale chilienne confinée. Les habitants dénoncent une grave crise sociale et le manque d’aides d’un gouvernement fortement critiqué depuis octobre 2019. Acteurs importants de la mobilisation, les mouvements féministes réclament un changement de société et s’organisent pour continuer les revendications après le confinement. 

    “Le violeur c'est toi !” Ces mots ont résonné dans les rues au Chili, en Amérique latine et dans le monde entier dès octobre dernier. La performance a été créée par le collectif féministe chilien Las Tesis. Objectif : défendre les droits des femmes et des minorités, promouvoir l’égalité mais aussi dénoncer l’inaction de l’Etat, les dérives d’un système patriarcal et néolibéral et inviter à repenser la société. Car au Chili, le système politique et économique est de plus en plus critiqué, comme l’explique Jorge Saavedra Utman, enseignant à l’Université de Cambridge et expert en mouvements sociaux en Amérique latine.


    Depuis octobre, les manifestants descendent régulièrement dans les rues pour dénoncer un mal-être qui s’enracine depuis plus de trente ans. Figures phares du mouvement, les collectifs féministes ont gagné en légitimité. Andrea Garmendia Gavia et Marcela Tapia Rezzio sont membres du collectif féministe Ckalama. Si la pandémie et le confinement les empêchent de se réunir physiquement pour mener leurs actions, elles s’activent sur les réseaux sociaux, bien décidées à poursuivre la lutte après le confinement.

    Journaliste : Jonas Dunkel et Marion Roussey
    Pays   : France

    jeudi, mai 21, 2020

    CONFINEMENT AU CHILI: NOUVELLE MANIFESTATION POUR UNE AIDE ALIMENTAIRE

    [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]
    MANIFESTATION DANS UN QUARTIER DÉFAVORISÉ DE LA
    COMMUNE DE LA PINTANA, À SANTIAGO, LE 20 MAI 2020.
    PHOTO MARTIN BERNETTI / AFP
    Une cinquantaine d'habitants d'un quartier populaire de Santiago du Chili, La Pintana, ont défié le confinement obligatoire en manifestant mercredi pour réclamer une aide alimentaire d'urgence, au moment où les Chiliens les plus pauvres souffrent de l'arrêt de l'activité économique.
    Par RFI
     « LA FAIM », INSTALLATION LUMINEUSE 
     D’OCTAVIO ET ANDREA GANA / DELIGHT LAB
    SUR LA FAÇADE DE LA TOUR TELEFÓNICA
      À SANTIAGO DU CHILI
       PHOTO TERESITA SALAS MORAN
    Dans ce quartier traditionnellement ouvrier, défavorisé et à forte délinquance, des habitants ont défié le confinement décrété depuis vendredi dans la capitale. Ils ont protesté avec des banderoles, des barricades incendiées, des concerts de casseroles, et des slogans qui accusent le pouvoir de se désintéresser de leur sort.

    « Grâce aux données collectées par les chercheurs de l'université américaine Johns-Hopkins, qui recensent les cas et les décès confirmés, il est possible de suivre jour après jour l’évolution de l’épidémie au Chili. »
    [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ] 
    DESSIN LO COLE
    SUR LE MÊME SUJET :

    dimanche, mai 17, 2020

    CONTAGION. AU CHILI, SANTIAGO SE CONFINE COMPLÈTEMENT

    [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]
     41 428 CAS ET 421 DÉCÈS
    À l’heure où nombre de pays se déconfinent, l’Amérique latine devient un nouvel épicentre de la pandémie. À Santiago au Chili, un confinement strict d’une semaine vient d’être décidé alors que le gouvernement avait commencé à autoriser une reprise partielle des activités.
    DÉSINFECTION DES RUES 
    CONTRE LE CORONAVIRUS,
    DANS LA CAPITALE CHILIENNE, 

    SANTIAGO, LE 16 MAI 2020 
    PHOTO IVAN ALVARADO
    La capitale chilienne est fermée : depuis vendredi 15 mai à 22 heures, les huit millions d’habitants de Santiago et de sa périphérie observent un confinement strict face à l’emballement de la propagation du Covid-19, écrit Biobiochile. Chacun doit rester chez soi. La circulation automobile est restreinte et réservée aux employés qui continuent de travailler dans les secteurs essentiels.
    « Grâce aux données collectées par les chercheurs de l'université américaine Johns-Hopkins, qui recensent les cas et les décès confirmés, il est possible de suivre jour après jour l’évolution de l’épidémie au Chili. »

    vendredi, mai 15, 2020

    CORONAVIRUS AU CHILI : LA BATAILLE DES MÉDECINS URGENTISTES

    CHILI : LA BATAILLE DES
     MÉDECINS URGENTISTES
     « CORONAVIRUS AU CHILI : LA BATAILLE DES MÉDECINS URGENTISTES» 
    [Cliquez sur la flèche pour visionner la vidéo] 
    L'actualité au Chili Coronavirus : une épidémie mondialeCoronavirus au Chili : la lutte des médécins urgentistes
    Les habitants de la capitale du Chili, Santiago, sont totalement confinés à partir de ce vendredi 15 mai. Les cas de Covid-19 ont augmenté et dans la salle d’attente bondée de cet hôpital de la capitale, plus des deux tiers des cas sont liés au Covid-19. "Dans les hôpitaux publics" explique la docteure Paulina Los Rios, "il peut y avoir facilement sept à huit heures d’attente, le système de santé est saturé." Plus de la moitié des médecins travaille dans des cliniques privées, et près de 80% de la population dépend du système de protection de santé public. Paulina a dû acheter elle-même sa combinaison de protection. Une fois rentrée chez elle, le combat contre le virus continue, aidée par son mari.

    LE GUIGNA S'INCORPORE À « L’ARCHE PHOTOGRAPHIQUE » DU NATIONAL GEOGRAPHIC

    [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]
    PHOTO JOEL SARTORE
    Le guigna, Leopardus guigna, est la 10 000ème espèce à rejoindre l’arche photographique de National Geographic (projet « Photo Ark » de Joel Sartore). Les scientifiques et écologistes estiment qu’il s’agit probablement là des premiers enregistrements audio de cette espèce jamais publiés. Filmé à Fauna Andina, au Chili.
    « LE GUIGNA S'INCORPORE À L’ARCHE PHOTOGRAPHIQUE »
    [Cliquez sur la flèche pour visionner la vidéo] 
    NATIONAL GEOGRAPHIC
    Un petit félin se faufile gracilement dans les broussailles et les forêts tropicales riches en fougères chiliennes et argentines. Son nom : le guigna.

    jeudi, mai 14, 2020

    EN MARCHE FORCÉE

    [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

    PIÑERA ACCORDE LA GRÂCE PRÉSIDENTIELLE À UN ANCIEN AGENT RECONNU COUPABLE DE CRIMES CONTRE L'HUMANITÉ

    [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ] 
     LE CRIMINEL DEMÓSTENES CÁRDENAS SAAVEDRA 
    Le président Sebastián Piñera a gracié un ex agent de l’ancienne direction des services d’intelligence de la dictature (DINA) qui « souffre d'un cancer en phase terminale », pour des « raisons humanitaires ». Il s'agit de Demóstenes Cárdenas Saavedra, un ancien fonctionnaire civil de la Force aérienne chilienne (Fach) qui fut reconnu coupable de plusieurs crimes dont l'enlèvement et le meurtre du militant communiste Staline Aguilera Peñaloza, dans le cadre de « l'opération Colombo ».
     ARRESTATION DE DEMÓSTENES CÁRDENAS 
    PAR LA PDI EN NOVEMBRE 2018 
    PHOTO EL DESCONCIERTO

    Cette opération s'est déroulée entre 1974 et 1975, pendant la dictature militaire d'Augusto Pinochet, pour laquelle Cárdenas a été condamné en 2018 à 10 ans et un jour de prison. Depuis, il a été emprisonné dans une prison de luxe (Punta Peuco) pour les criminels de la dictature ; c'est-à-dire qu'il n'a purgé qu'un an et demi de la peine infligée. La famille de l'ancien agent de 65 ans a demandé la grâce présidentielle en raison de sa maladie, ce que le président a accepté le 30 avril.

    LE CHILI DEMANDE AU FMI UNE LIGNE DE CRÉDIT D'ENVIRON 23,8 MILLIARDS DE DOLLARS

    [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ] 
    « SAUVONS LES DEUX VIES ! »
    DESSIN LANGER
    Le Chili appelle le FMI à l’aide. L’institution financière a annoncé mardi que le pays avait sollicité une ligne de crédit de plus de 23 milliards de dollars, sur une période de deux ans. Demande qui doit être examinée « dans les semaines à venir », précise le Fonds. Il faut dire que le Chili, avant même l’apparition du coronavirus, était déjà secoué par une forte contestation sociale liée aux inégalités économiques dans le pays.
    Avec plus de 20 000 dollars annuels, le Chili possède le revenu moyen par habitant le plus élevé d’Amérique latine. Mais il présente également le plus d’inégalités, avec des écarts plus de 65% supérieurs à la moyenne des pays de l’OCDE, les plus riches de la planète, selon une analyse de l’OCDE datant de 2018.

    Une vingtaine de familles seulement constitue la classe la plus aisée. Le reste de la population subit un système ultra-libéral hérité de la dictature d’Augusto Pinochet, dans les années 1970-80, avec notamment un régime de retraite par capitalisation totalement individualisé : la plupart des pensions sont inférieures au salaire minimum, alors que les fonds de pension privés accumulent de gigantesques bénéfices.

    Les Chiliens dépendent, au quotidien, de crédits à l’origine de situations d’endettement. Et pas seulement pour s’acheter des biens matériels : pour étudier, les jeunes Chiliens doivent souvent contracter de lourds emprunts.

    Quant au système de santé, privatisé, il ne couvre que 60% des frais médicaux. Les médicaments sont au Chili les plus chers de la région.

    En octobre dernier, une crise sociale d’envergure était née de l’augmentation du ticket de métro et des tarifs de l’électricité.

    Autant d’inégalités à l’origine de situations parfois dramatiques, et que la crise liée au coronavirus ne fait que renforcer.

    [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

    DES MILLIERS DE TOMBES DÉBLAYÉES AU CHILI FACE À LA PROGRESSION DU CORONAVIRUS

    [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]
    PHOTO AFP
    Le cimetière général de Santiago, en plein cœur de la capitale et le plus grand du Chili, déblaie des milliers de tombes pour affronter l'augmentation des décès causés par la pandémie du nouveau coronavirus.
    PHOTO AFP
    Jusqu'à la semaine dernière, ce pays d'Amérique du Sud enregistrait entre 350 et 500 nouveaux cas par jour. Depuis, les nouvelles infections ont drastiquement augmenté, passant d'environ 1000 samedi à près de 2660 mercredi pour presque le même nombre jeudi.

    mercredi, mai 13, 2020

    CORONAVIRUS AU CHILI : SANTIAGO (7 MILLIONS D'HABITANTS) PLACÉE EN CONFINEMENT TOTAL

     [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ] 
    DESSIN LANGER
    La mise en confinement total de la population de la capitale du Chili Santiago a été ordonnée mercredi par le gouvernement, après une augmentation de 60% des cas de Covid-19 en 24 heures.
    RTVF avec Belga
    DESSIN LANGER
    "La mesure la plus sévère que je doive annoncer, c'est la mise en quarantaine totale" des sept millions d'habitants de cette agglomération où ont été recensés 80% des 34.000 cas de contamination au total enregistrés au Chili, un pays de 18 millions d'âmes, a déclaré le ministre de la Santé Jaime Manalich.
    « Grâce aux données collectées par les chercheurs de l'université américaine Johns-Hopkins, qui recensent les cas et les décès confirmés, il est possible de suivre jour après jour l’évolution de l’épidémie au Chili. »