mardi, janvier 29, 2013

LE TUNNEL

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]
L’ANCIENNE PRISON DE SANTIAGO, UNE FORTERESSE AU MILIEU DE LA VILLE. L’ETE 1990, DEUX GALERIES DE PRISONNIERS POLITIQUES DE LA DICTATURE DE PINOCHET S’EN SONT ECHAPPEES PARA UN TUNNEL DE PRESQUE 100 MT. CREUSE A L’AIDE DE CUILLERS ET DES BOUTS DE FIL DE FER.
Il y a 23 ans, alors que le dictateur Augusto Pinochet s’apprêtait à céder enfin la tête de l’État à un président démocratiquement élu, une spectaculaire évasion a eu lieu dans la prison de Santiago, en plein centre ville et à quelques rues du palais de La Moneda. 49 prisonniers politiques du Front patriotique Manuel Rodríguez (FPMR) ont déserté leurs cellules et ont ainsi voulu « saluer la démocratie ». Mais ils sont venus rappeler aussi que, derrière les apparences d’une « transition démocratique » négociée avec le régime militaire, les comptes de la dictature qui a régné sans partage sur le Chili pendant 17 ans sont loin d’être réglés.

Avec des cuillères, des fils de fer et autres moyens de fortune, ils ont creusé pendant des mois un tunnel de près d’une centaine de mètres, éclairé par un petit moteur électrique, et ventilé par un ingénieux conduit de bouteilles en plastique alimenté par une pompe à air mécanique.