samedi, août 04, 2018

MISE À L’ENCAN, L’ÎLE DE PÂQUES A FAILLI TOMBER DANS LES MAINS D’HITLER

 [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

MOAÏ L’ÎLE DE PÂQUES
PHOTO 
GETTY IMAGES
Ayant besoin d’argent pour la construction de deux croiseurs au sortir de la crise de 1929, le Chili a cherché un acquéreur pour cette terre «lointaine et sans valeur»
Gilles Sengès
COUVERTURE DU LIVRE 
«RAPA NUI, UNA HERIDA EN EL OCÉANO » 
(RAPA NUI, UNE PLAIE DANS L’OCÉAN).
Alors que Sebastian Piñera, l’actuel Président du Chili, vient de prendre une série de décisions drastiques à dater du 1er août pour réduire l’accès à l’île de Pâques, victime de surfréquentation touristique, on apprend que l’un de ses lointains prédécesseurs a cherché à céder cette terre, plantée à 3 500 kilomètres des côtes chiliennes, en plein milieu de l’océan Pacifique. En mal d’argent au sortir de la crise financière de 1929, le gouvernement en place à Santiago cherchait à financer l’achat de deux croiseurs de guerre pour répondre au réarmement de l’Argentine voisine et à la crainte d’une nouvelle guerre du Pacifique (1879-1884) avec le Pérou et la Bolivie.