vendredi, septembre 05, 2014

LE CENTENAIRE DE PARRA ET LE PARRICIDE

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]
NICANOR PARRA. PHOTO PIN CAMPAÑA JUIN 2012


ÉPITAPHE


De taille moyenne,
Avec une voix ni fluette ni grosse,
Fils aîné d’un professeur primaire
Et d'une couturière d'arrière-boutique;
Maigre de naissance
Bien que dévot de la bonne table;
De maigres joues
Et plutôt d’abondantes oreilles;
Avec un visage carré
Dans lequel les yeux sont à peine ouverts 
Et un nez de boxeur mulâtre
descend jusqu’à la bouche d'idole aztèque
- Tout cela baigné
Par une lumière entre ironique et perfide-
Ni très futé ni imbécile complet
Je fus ce que j'ai été: un mélange 
De vinaigre et d’huile 
Un saucisson d'ange et de bête!

MC 
Le centenaire de la naissance de Nicanor Parra a donné lieu à de nombreuses manifestations qui célèbrent le poète chilien, telle que la remise officielle d'une copie de son acte de naissance par le ministre de la culture, en passant par une exposition photo, sorte de biographie en images, ou une installation de ses « artéfacts » dans des universités et musées à Santiago.
[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

PHOTO IVAN ALVARADO
Le poète chilien Nicanor Parra fut consacré par le prix Cervantes 2011 – considéré comme la plus haute distinction des lettres de langue espagnole. En 1969, il reçoit le Prix National de Littérature du Chili pour son Obra Gruesa. Son livre le plus connu reste néanmoins Poemas y Antipoemas.