lundi, mars 26, 2018

AFFAIRE FACEBOOK-CAMBRIDGE ANALYTICA : LE LANCEUR D’ALERTE S’EXPLIQUE


[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]
« COMMUNAUTÉ FACEBOOK »
JOEP BERTRAMS (PAYS-BAS)
Christopher Wylie accuse l’entreprise britannique d’avoir utilisé les données de millions d’individus pour manipuler les élections et construire « l’alt-right » aux États-Unis. 
Par Eric Albert
LE LANCEUR D'ALERTE DE CAMBRIDGE ANALYTICA,
CHRISTOPHER WYLIE, À LONDRES DIMANCHE.
PHOTO LIONEL DERIMAIS
Un mois après avoir été embauché en juin 2013 par l’entreprise qui allait devenir Cambridge Analytica, Christopher Wylie a pour la première fois compris qu’il ne s’agissait peut-être pas d’une société comme les autres. « Mon poste de directeur de la recherche était vacant parce que mon prédécesseur était mort dans des conditions inexpliquées dans sa chambre d’hôtel à Nairobi, alors qu’il travaillait pour Uhuru Kenyatta [actuel président du Kenya] », explique-t-il.









 « CAMBRIDGE ANALYTICA PERQUISITIONNÉE 
PAR LE RÉGULATEUR BRITANNIQUE »

[ Cliquez sur la flèche pour voir la vidéo ] 


SUR LE MÊME SUJET :
« VOTRE VIE PRIVÉE !
-C'EST UNE AFFAIRE LUCRATIVE- »